Débé, artiste-peintre

Bienvenue …

Ces pages présentent les dessins de DéBé dont la série colorée et pleine d’humour demin, je seré … !

DéBé
Le 1er avril 2010 … ouverture de la page FAN sur FaceBook

L’autre facette …

Peinture de Bruno DUPONT
… les PEINTURES de DéBé”

Ateliers

CONTACT-MAIL
6769 Robelmont > BELGIQUE
1510 Luxembourg > LUXEMBOURG
34120 Tourbes > FRANCE

AOA et B. Dupont©

S'abonner

Mes traits veulent capter votre attention … ou sont-ce les couleurs ? Et mes slogans sont-ils provoc’ACTEUR ?

Pour voir les diaporamas, installez Adobe Flash et activez Javascript ...
Installer Adobe Flash


A l’académie des Beaux-Arts d’Arlon, je côtoyais dans le clan des cache-poussières blancs maculés, sans le connaître, Bruno Dupont. […] On parle dans son œuvre de trois veines : celle des petits personnages, du village et des communautés et aujourd’hui de sa série culte, les cases « demin, je seré … .
Intéligen, je seré grié, poucin, carié, élu, fugié, alenvère, prècé, dieu, quansère, ofer, je seré galé, chode, gime, zurection, je seré gomet, bu, socialis, confitur, étéro, je seré sou, orfelin, frites, povre, je seré more, (un peu à la Nougaro).

Bruno Dupont est proche de la BD, de Ben le Français, du surréalisme, de dada, des mots d’enfants, du rap, du slam; toutes ses cases pourraient être chantées par « Grand Corps Malade », ou psalmodiées par des africains. C’est un langage qui semble coutumier, quotidien, anodin, risible, mais qui peut percuter et peut faire mal à bon escient. C’est de l’humour dans toute sa vérité.

Buten écrivait « quand j’avais cinq ans je m’ai tué », à Paris en 2010 on clamait « demain je serai paysan » ou « papa ne me croit pas mais pourtant demain je serai africain » et Ben, lui, disait « j’aime aimer, la mort est éternelle, je n’arrive pas à m’arrêter, l’enfer c’est moi ». On peut aussi paraphraser une des expressions de Ben et dire comme dans les évangiles « En ce temps-là Bruno Dupont vint à Virton ».
Mais au-delà du texte parfaitement calligraphié, le trait, les tonalités, le graphisme, la mise en scène, simple, directe, sans détour tirent droit dans le but.

C’est un concept efficace qui permet de répondre au quotidien et à l’infini, à l’actualité, soit en mode mineur soit par des tirs de roquettes. Le langage pictural lui est parfaitement codifié dans des tons justes et variés, le graphisme est impeccable et évidemment l’imaginaire est pleinement au pouvoir.

Bruno Dupont est un créatif, organisateur né, porteur de stratagèmes, de mécanismes et il l’a prouvé depuis longtemps. Il est tout à la fois communicateur, peintre, confident et un peu gourou.

Dans la série des cases, il se délecte et peut rapidement mettre en place un texte à connotation naïve, à notre portée mais avec une dimension très aérée, bien balancée, et ouverte vers le questionnement.

Outre son calendrier permanent, ce qu’il vous offre ce soir, c’est un objet de valeur qui nous représente et en même temps, un message d’espoir absolu, souvent interrogateur, qui nous tire vers le haut.
Bruno Dupont vous dit : « Soyez heureux car demain vous serez ».

Pierre-Alain GilletOctobre 2010, à l’occasion de la présentation du calendrier perpétuel de DéBé à Virton (BE)